Parcours – Les Voyageuses Du Numérique

Ajouter au favoris
Partager

Nombre d'étapes

10

Niveau

Seniors

Ce parcours consiste en une série de dix ateliers qui visent à faire en sorte que les femmes de plus de 55 ans se sentent moins isolées par leurs difficultés à s’adapter à la numérisation constante de toutes les formes de communication, qu’elles relèvent des formalités administratives ou du lien avec les proches. L’important n’est pas ici de faire d’elles des Ada Lovelace, mais qu’elles aient moins peur de cliquer, et qu’elles soient capables de cliquer prudemment.

L’idée au cœur de ce parcours est d’introduire ou de consolider les outils de la navigation du monde du numérique dans un environnement décontracté où ces femmes se sentiront à l’aise d’exprimer leurs peurs et de poser leurs questions. Les démarches administratives seront numérisées en Belgique et en France d’ici à 2022, il est donc important que ces dames se sentent capables de faire face à ce grand changement ; en effet, les démarches sur papier resteront possibles, mais payantes.

Les activités pédagogiques du parcours étant accessibles en ligne, les participantes peuvent les refaire entre les ateliers, chez elles si elles ont un support numérique ou en bibliothèque si elles n’en ont pas, autant de fois qu’elles en ont besoin. Le contenu des ateliers est donc adaptable à leurs besoins en matière de support : elles seront encouragées à amener leur tablette ou leur ordinateur portable, si le travail sur ordinateur-bureau ne leur est pas utile au quotidien, et à appliquer les exercices du jour à leur smartphone si elles en utilisent un.

Il est à noter que de proposer de tels ateliers réservés uniquement aux femmes entraîne des critiques qui peuvent être vives. Le fait est que les femmes, les personnes de plus de 55 ans et les personnes moins bien instruites sont les populations les plus affectées par la fracture du numérique, et qu’il est donc justifié de vouer aux femmes de plus de 55 ans une série d’ateliers numériques. Par ailleurs, et d’expériences communiquées par des formateurs au numérique pour seniors, les messieurs peuvent aisément prendre un peu toute la place dans ce type d’ateliers, et les dames peuvent se sentir rapidement incapables et laissées de côté.

Le rythme des ateliers constitue donc un pilier central pour ce parcours: prendre son temps est fondamental pour l’apprentissage à tout âge, et particulièrement au leur; quant à l’importance d’un environnement qui les mette en confiance, cela va sans dire. Le changement tend à faire peur, et de plus en plus au fil des décennies.

 

Déroulement des ateliers :

  • Chaque atelier commence par un petit-déjeuner au cours duquel l’animateur.rice prend note des difficultés rencontrées par les participantes ; il s’agit d’un moment pour mettre tout le monde à l’aise, développer la confiance dans l’atelier, et donc l’échange entre les participantes. C’est aussi l’occasion de présenter le contenu de ce qui sera abordé pendant la session.
  • Les ateliers comprennent ensuite deux phases complémentaires :
  1. l’apprentissage des aspects techniques du numérique au fil des ateliers, par des activités en ligne ludiques et variées : manipuler la souris, comprendre l’organisation du bureau et la logique universelle du numérique, apprendre à reconnaître les icônes, classer les documents et en créer, envoyer et recevoir des documents par e-mail, sécuriser l’interaction numérique et les démarches administratives, etc.
  2. la mise en pratique des notions étudiées pendant l’atelier du jour, et surtout la réponse active à leurs questions, par une application directe de situations qui leur posent problème, afin de se trouver accompagnées dans une interaction concrète pour elles avec l’ordinateur et l’internet. Cette demi-heure de fin permet aussi d’aider les participantes qui n’auraient pas encore d’adresse e-mail à en créer une.
  • L’atelier se finit ainsi sur une fermeture de leur.s compte.s personnel.s (e-mail, Facebook, etc.) qui se fait en toute sécurité sous la supervision de l’animateur.rice, sur la fermeture des ordinateurs, et sur un encouragement à mettre en pratique avant l’atelier suivant ce qui aura été exploré.
  • Le format de l’atelier peut donc se résumer comme suit :
    – 30 minutes de petit-déjeuner,
    – 1 heure d’apprentissage,
    – 30 minutes de mise en pratique de leurs besoins spécifiques.
  • 10 participantes semble être un maximum raisonnable, surtout pour un.e seul.e animateur.rice, car les niveaux et les besoins sont généralement variés. Être à deux animateurs.rices n’est pas un luxe, bien au contraire, c’est même encore mieux, car cela permet de passer plus de temps avec chaque participante, ou en tout cas avec celles qui en ont le plus besoin.
  • Avoir accès à un ordinateur connecté à un projecteur est un outil fort utile pour l’animateur.rice, car il permet de montrer sur grand écran (ou sur un mur) les icônes, où cliquer, où chercher et/ou trouver les éléments pour l’activité. Il est possible aussi d’y ouvrir sa propre boîte mail, pour montrer des types précis de spams ou e-mails indésirables, par exemple.

 

Adaptabilité du format :

  • La partie apprentissage peut être un travail en groupes, car cela permet de décomplexer et de mettre en place une solidarité entre les participantes, le but étant de réduire la sensation d’isolement face à un domaine qu’elles ne maîtrisent pas encore. Cela peut arriver pour un atelier, ou deux, ou à chaque fois, ou jamais. Cela dépend du groupe, des différences de niveaux, et l’animateur.rice est le.la seul.e à même d’évaluer la pertinence du passage aux ordinateurs par groupes.
  • Il faut en revanche que pendant un moment de chaque atelier, les participantes se retrouvent chacune devant un ordinateur (ou ordinateur portable ou tablette), pour s’assurer qu’elles appliquent toutes les manipulations du jour. Elles seront ainsi plus à l’aise car pour bien apprendre il leur faudra faire les manœuvres elles-mêmes, et dans la partie mise en pratique, accéder à leurs propres boîtes mail ou compte Facebook afin d’y régler des problèmes et/ou appliquer directement ce qui aura été étudié juste avant.
  • En fonction des niveaux du groupe et des difficultés rencontrées par les participantes, l’organisation de chaque fiche d’activité peut se trouver modifiée, et ce n’est absolument pas un problème. Le plus important est de mettre ces dames à l’aise, et pour ce faire, l’environnement doit être détendu, positif et chaleureux. Un exemple de ce cas de figure serait avec un groupe de grandes débutantes (une majorité de dames qui n’ont même jamais utilisé un ordinateur), on n’aura le temps d’effectuer qu’une des deux formations des fiches 1 et 2 par atelier. Ce n’est pas grave, car avec un groupe comme celui-ci, les questions de protection des données personnelles et de la sécurité sur internet ne sont pas primordiales. On pourra donc effectuer les formations des fiches 1 et 2 en quatre sessions, et plus tard sauter les fiches 8 et 9, tout en mentionnant les grandes lignes de la sécurité sur internet dans les mises en pratique de fin d’ateliers.

 

Tout en douceur :

Ne jamais perdre de vue que ce sont des dames de plus de 55 ans : ce langage numérique est nouveau pour elles, il y a beaucoup de termes en anglais, et elles ne comprennent pas le fonctionnement de ces machines. Elles sont un peu perdues et souvent angoissées, elles ont très peu confiance en cet outil dont elles ont malgré tout besoin, et ce de plus en plus. Elles peuvent parfois manquer de patience (elles ont tenu un ménage et élevé des enfants, elles ont eu une carrière, et trouvent difficile d’apprendre tant de choses nouvelles et d’être en position d’élève), leur mémoire ne fonctionne plus comme à trente ou quarante ans, leurs doigts ne leur obéissent plus comme avant, leur vision est peut-être faiblissante… Il faut bien sûr introduire les mots clés pour qu’elles sachent se repérer en dehors des ateliers, mais la clé est de simplifier aussi les explications, en utilisant des mots qui leur parlent, des images qu’elles connaissent.

Patience, positivité, et adaptabilité devraient figurer dans la liste du matériel à apporter à chaque atelier !